Grand Corps Malade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grand Corps Malade

Message par webmen le Mer 30 Déc - 14:12



Biographie

Fabien Marsaud naît le 31 juillet 1977, au Blanc-Mesnil]], dans le département de la Seine-Saint-Denis[1]. Sa mère est bibliothécaire[2] et son père a été secrétaire général de la mairie de Saint-Denis de 1981 à 1999[3]. Il a vécu à Noisy-le-Sec avec ses parents et sa sœur aînée jusqu'en 1981.

Son parcours scolaire est plutôt classique, et très tôt, le sport devient une passion[1]. Il décide d'en faire son métier, et de devenir professeur[4]. Il aime particulièrement le basket, discipline dans laquelle il est très doué. Selon Bally Bagayoko, son entraîneur (qui est aujourd'hui adjoint au maire de Saint-Denis), le jeune Fabien était « un pilier de l'équipe qui adorait transmettre ses compétences ». Il passe un bac L « parce qu'il est plus fort en français qu'en maths »[1], mais le sport reste son domaine de prédilection[1]. Il reçoit à l'âge de dix sept ans une proposition pour intégrer le centre de formation basket-étude de Toulouse, qu'il refuse, préférant rester à Saint-Denis[5]. Durant ces années, il a fait partie de l'équipe de basket d'Aubervilliers et a joué a un niveau équivalent à Nationale 3 en qualité d'ailier[6], après avoir joué à Nanterre et à Saint Denis.

Après le bac il passe un DEUG (Diplôme d'études universitaires générales) en Staps.

Le 16 juillet 1997[2], lors d'une colonie de vacances où il est animateur, en chahutant avec des amis, il fait un plongeon dans une piscine dont le niveau de l'eau était trop bas. Il se déplace des vertèbres et est évacué en hélicoptère. Bien qu'on lui ait annoncé qu'il resterait probablement paralysé, il retrouve l'usage de ses jambes en 1999 après une année de rééducation. C'est en référence à ce handicap - et aussi à sa grande taille (1 m 94)[6] - qu'il a pris le nom de scène de Grand Corps Malade en 2003. Après l'accident, il obtient un DESS de management sportif[5] et travaille, pendant quatre ans au Stade de France (de 2001 à 2005), au service marketing.[5]
Parcours et carrière musicale [modifier]

Le jeune Fabien écrit ses premiers textes vers l'âge de 15 ans[2], mais n'envisage pas de faire autre chose que du sport. Son accident le poussera à envisager d'autres orientations et c'est en octobre 2003 qu'il découvre le slam durant une scène ouverte dans un bar de la place de Clichy à Paris, où il dira Cassiopée, son premier texte "de scène"[7]. Le slam est une discipline, née à Chicago dans les années 1980, qui se développe en France depuis 1998, avec notamment les interventions et performances du poète Pilot Le Hot (entre autres)[8].

C'est à ce moment qu'il décide de son futur nom de scène, après avoir hésité avec « Petit Œil Malicieux », un nom qu'il dit « [Avoir] aussi choisi pour son côté sioux[2]». Grand Corps Malade participe ensuite à de nombreuses scènes slam, aux côtés du Collectif 129H, et John Pucc'Chocolat. En 2004, il anime Slam’Alikoum, une prestation slam qui se déroule un soir par mois au Café Culturel de Saint-Denis, le quartier général dionysien du style propre à l'auteur; toujours avec son ami John Pucc'. La même année, il fonde le « Le Cercle des Poètes sans Instru ». Un groupe de 7 slameurs (formé de John Pucc’, Droopy, Techa, les 129H et lui même) qui parcourent les festivals et les manifestations culturelles pour déclamer leur poésie[9].

En 2005, il acquiert une certaine notoriété et élargit son horizon de slameur à d'autres scènes. Il propose, entre autres, plusieurs représentations, seul face au public du Réservoir (club qui a servi entre autres aux tournages du Jamel Comedy Club), réalise la première partie du concert de Cheb Mami sur le parvis du stade de France et celle de Mouss et Hakim à la Boule Noire, etc.[9] À la fin de cette même année, S Petit Nico, lui offre de tenter un habillage musical pour ses textes. Peu de temps après, Fabien Marsaud signe avec le label AZ, ce qui permettra au genre musical que l'artiste défend de se médiatiser, grâce à la sortie, le 27 mars 2006, du premier album de l'artiste intitulé Midi 20. Le nom de l'album reprend celui d'un morceau où il place sa vie à l'échelle d'une journée. Il fait quelques apparitions télévisuelles à la suite de la sortie de l'album (qui est classé 10e sur 200 parmi les meilleures ventes d'album en 2006[10]) et est invité notamment par Thierry Ardisson. Il joue cette même année dans la pièce de théâtre-music hall d'Edouard Baer, La folle et véritable vie de Luigi Prizzoti[7]. La tournée réalisée pour le premier album a compté près de 120 dates[11]. Les 15 et 16 mai 2006, il a joué à guichets fermés à la Cigale à Paris. Le succès de l'album se traduit le 10 mars 2007, date à laquelle il remporte deux Victoires de la musique, sur trois nominations.

Grand Corps Malade fait de nouveau partie de l'actualité du slam en 2008, année où il sort un nouvel album intitulé Enfant de la ville, dans les bacs le 31 mars.

Il anime également des ateliers d'écriture, chez lui, à Saint-Denis. Avec les participants, il sort un disque de neuf titres Génération Slam en novembre 2008. Le titre de ce disque mettant en avant la diversité des âges des slameurs amateurs

webmen
Admin
Admin

Messages : 171
Points : 604
Réputation : 10
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum